Félix Croft, 28 ans, né à Cagnes-sur-Mer, est inculpé en Italie pour délit de solidarité

 

Il a été arrêté le 22 juillet 2016 à la frontière franco-italienne, au péage de Vintimille. Il transportait dans sa voiture une famille de cinq soudanais originaires de la région du Darfour : la mère enceinte, son mari, son frère, et ses deux enfants de 5 et 2 ans. Ces réfugiés avaient fui le Darfour suite à un massacre dans leur village où leur maison avait été incendiée. Félix souhaitait les abriter dans son appartement à Vence, avant de les aider à effectuer leur demande d'asile dans l'endroit de leur choix. Son récit ici

 

Après une cinquantaine d'heures d'incarcération (au commissariat, puis en détention provisoire à la prison d'Imperia), un premier juge l'a libéré en l'attente de son jugement, établissant par cette première décision de justice qu'il n'avait touché aucune rémunération pour son geste.

Il reste poursuivi pour aide à l'immigration clandestine, avec circonstances aggravantes (mise en danger de la vie d'autrui, du fait qu'il transportait cinq personnes dans son véhicule). 

 

Le 16 mars 2017, la procureur du tribunal d'Imperia a requis 3 ans et 4 mois de prison ferme, ainsi que 50 000€ d'amende à son encontre. (Consulter le résumé de l'audience ici).

 

Le verdict est attendu le 27 avril 2017 à 11h au tribunal d'Imperia.